EMAN

EMAN (Édition de Manuscrits et d'Archives Numériques)


Digital Alfieri
Responsable(s) du projet : Zanardo, Monica (Université de Padoue) ; Del Vento, Christian (Université Sorbonne Nouvelle Paris 3)

Présentation du projet

Titre completÉdition génétique numérique des archives de Vittorio Alfieri (1749-1803)
Description du projetLe projet Digital Alfieri, basé à l’ITEM (Institut des Textes et Manuscrits Modernes), a pour objectif l'édition, la valorisation et l’exploitation scientifique des archives littéraires de l’écrivain du XVIIIe siècle Vittorio Alfieri (1749-1803).

L’enjeu du projet est de réaliser une édition génétique numérique des manuscrits et des livres annotés ayant appartenu à l’écrivain, afin d’en étudier les relations génétiques.

Conservés dans plusieurs institutions entre France et Italie, les papiers d’Alfieri témoignent des multiples phases rédactionnelles de ses écrits (des carnets aux jeux d’épreuve) : ainsi, ils offrent l’opportunité d’explorer la genèse de ses œuvres. Aussi, les annotations et les traces de lecture qui figurent dans les livres d’Alfieri entretiennent souvent un lien direct avec les textes en cours de préparation : elles permettent ainsi d’étudier le rôle joué par sa bibliothèque personnelle dans la création littéraire.

Digital Alfieri a pour but la publication de l’édition en fac-similé des archives d’Alfieri (manuscrits et bibliothèque personnelle), accompagnée des chemins génétiques et d’une indexation des contenus.

Présentation scientifique du corpus

Nous disposons de plus de 50 manuscrits d’Alfieri, dont la plupart autographes. Les archives d’Alfieri nous ainsi l’opportunité d’étudier, dans son intégralité, le dossier de genèse de ses ouvrages : canevas, ébauches, réécritures, remaniements, ainsi que jeux d’épreuve et réimpressions avec modifications.

Pour l’exploitation scientifique de ces archives, l’étude des livres ayant appartenu à l’auteur revêt une importance majeure : ces volumes, parsemés de traces de lecture et d’annotations, dévoilent les interlocuteurs implicites, les enjeux intellectuels et les sources littéraires et philosophiques des œuvres d’Alfieri. Au cours de plus de vingt-cinq années, il rassembla une des plus riches collections privées du Paris prérévolutionnaire, comprenant environ 3850 volumes. Ces livres, qu’il laissa dans la capitale française en quittant la ville, en août 1792, furent saisis, entreposés dans les Dépôts Littéraires et, ensuite, dispersés parmi plusieurs établissements de la capitale et de la province. En 2000, Christian Del Vento a découvert l’inventaire de saisie de cette collection : environ 46% des livres a pu être identifié, à ce jour, dans différents établissements en France et à l’étranger. Après la perte de sa première bibliothèque, Alfieri rassembla, à Florence, une deuxième collection, dont le premier noyau est constitué par un choix de livres qu’il emporta avec lui en quittant Paris.

Les livres ayant appartenu à Alfieri sont parsemés d’annotations et de traces de lecture qui, souvent, ont un rapport génétique direct avec les ouvrages en cours de rédaction : l’enjeu de Digital Alfieri est précisément d’étudier les parcours génétiques par la mise en relation des livres et des manuscrits de l’auteur.

Présentation du corpus

Alfieri eut une « conscience d’archive » précoce et prit le soin de conserver et d’organiser ses papiers. Ses archives sont étonnamment exhaustives pour son époque : elles comprennent, entre autres, l’intégralité des dossiers génétiques de la plupart de ses ouvrages, ainsi que deux bibliothèques personnelles.

Eu égard à leur exhaustivité, les archives d’Alfieri permettent d’écriture, et d’esquisser un portrait de l’auteur à sa table de travail ; elles sont aussi un observatoire de choix pour explorer les pratiques d’écriture, de lecture et d’annotation au XVIIIe siècle.

Principes éditoriaux

Le site Digital Alfieri publie en ligne l’édition en fac-similé des fonds principaux des archives d’Alfieri en reconstruisant virtuellement des archives éclatées. La plateforme permet aussi de retracer le dossier de genèse des œuvres d’Alfieri : chaque document présente un ou plusieurs liens de et vers d’autres documents ; la nature de la relation génétique est également précisée. Outre les relations génétiques, EMAN permet d’établir des relations d’autre nature entre les documents : il est par exemple possible de mettre en relation un passage de l’autobiographie avec un ouvrage cité qui fait partie de la bibliothèque d’Alfieri, ou avec un manuscrit que l’auteur mentionne, et ainsi de suite.

Digital Alfieri met à la disposition des visiteurs des informations sur les supports (localisation, cote, dimensions, état de conservation, scripteur...) et sur les documents (auteur, date d’écriture, lieu d’écriture, état génétique...) ; ainsi que des détails sur les contenus (sujet, personnes citées, lieux cités, ouvrages cités...). Le balisage et l’annotation des contenus représentent un puissant instrument de recherche pour interroger l’œuvre d’Alfieri à partir de l’étude de ses archives.

Informations générales

Auteur(s) traité(s) par le corpusAlfieri, Vittorio
Contexte géographique
Langue(s) présente(s) dans le corpus
Notes

Le projet a été lancé grâce à deux bourses de mobilité européenne :

- Bourse de mobilité « Fernand Braudel IFER – Incoming », Fondation « Maison des Sciénces de l’Homme » (2015-2016) ; titre du projet : Towards the digital edition of the manuscript « Alfieri 13 ». Laboratoire d’affectation : ITEM.

- Bourse européenne MSCA (Marie Sklodowska-Curie Actions), IF-Standard EF (Individual Fellowship – Standard European Fellowship), « Horizon 2020 » (2016-2018) ; titre du projet : Dynamic Digital Editions : case study « Alfieri 13 ». Laboratoire d’affectation : ITEM.

Financements :
La numérisation des livres annotés ayant appartenu à Alfieri s’est faite grâce au soutien de PSL Explore 2016 (40k euros) et du CollEx-Persée 2018 (70k euros).

Partenaires :
Une convention de collaboration a été signée entre l’ITEM, l’université Sorbonne Nouvelle Paris 3 et la Fondazione « Centro di Studi Alfieriani ».

Labellisations :

- Projet membre du Consortium CAHIER (Corpus d’Auteurs pour les Humanités Numériques : Informatisation, Édition, Recherche) ;

- Projet labellisé « Année européenne du Patrimoine Culturel » 2018.

 Le site Digital Alfieri est en accès réservé et sera ouvert au public une fois l’édition des textes réalisée.



Typologie du corpus

État du corpusReproductions en fac-similé (image jpg) de manuscrits et de livres imprimés.
Volumétrie
  • 40 manuscrits, plus de 10000 fichiers images, correspondant à 10000 notices
  • Environ 150 exemplaires correspondant à plus de 220 volumes, ce qui donne lieu à plus de 120000 fichiers images, correspondant à environ 3000 notices (une notice pour chaque page portant des traces de lecture verbales).
  • Manuscrits : plus de 7000 pages manuscrites déjà numérisées ;
    Imprimés : environ 150 éditions en cours de numérisation, comptant 250 volumes annotés par l’auteur (120000 prises de vue).
LocalisationLes archives d’Alfieri sont dispersées dans plusieurs établissements. Les fonds principaux se trouvent en France et en Italie : à Montpellier (Médiathèque Centrale d’Agglomération « Émile Zola »), à Florence (Biblioteca Medicea Laurenziana) et Asti (Fondazione « Centro di Studi Alfieriani »). Une partie importante de sa première bibliothèque est conservée à Paris, essentiellement à la Bibliothèque de l’Institut de France et à la Bibliothèque Mazarine.
Transcriptions
  • Transcription d'un choix des manuscrits: transcription diplomatique des notes de lecture (livres annotés)
  • Transcription intégrale des traces de lecture verbales qui figurent dans les livres annotés
Notice créée par équipe EMAN Notice créée le 31/01/2019 Dernière modification le 12/05/2021