Mythologia

Natale Conti, Mythologia, 1567-1627 : un laboratoire éditorial


Explorer le site

Circuler dans le corpus

Comparer les notices

Consulter les index



Circuler dans le corpus 

Les Mythologiae libri sont composés de dix livres, eux-mêmes divisés en chapitres. Si le texte est en continuelle métamorphose, sa structure, elle, ne change pas : le premier livre sert d'introduction ; les livres II à IX sont consacrés à des séries d'entités fabuleuses ; le livre X reprend et résume les allégories attachées à la majorité de ces entités, en suivant l'ordre des livres II à IX.


Les notices des chapitres

Notre travail éditorial s'effectue à l'échelle des chapitres.
Descripteurs
Dans la colonne de droite, les chapitres sont décrits grâce aux métadonnées Dublin Core : titre, créateur, date, couverture, source, format, éditeur, contributeur, droits. On indique en outre la pagination et la présence d'illustrations.
Le corpus d'essai (1627, livres II et III et des chapitres isolés des livres IV, V et VI) comporte un jeu de descripteurs plus fin, qui permet de recenser
1. les textes mentionnés : voir La bibliothèque du mythographe 
2. les informations mythographiques : voir Les données mythographiques.
Les Noms mythologiques et historiques sont surlignés : cliquer sur un nom génère la liste des chapitres où la valeur apparaît.

Relations
Dans la colonne de gauche, le bloc "Relations avec d'autres documents du site" donne accès aux autres versions du même chapitre, et au résumé du chapitre dans le livre X de la même édition.


Les notices des gravures

Descripteurs
Les gravures font l'objet d'une indexation spécifique, actuellement en cours.
Dans la colonne de droite, nous rendrons compte : 
- des motifs ;
- des liens entre les bois de 1612 et les planches de 1627 ;
- des rapprochements entre les images et le texte pour l'édition de 1627 (en 1612, l'image est intégrée dans le texte, la proximité est immédiate) ;
- des convergences que nous identifions avec d'autres figures.
- Les liens vers l'Iconographic Database du Warburg Institute (SAS, Univ. London) permettront de mettre chaque motif en situation dans les vastes séries d'actualisations qui y sont répertoriées.

Relations (édition de 1627)
L'édition de 1627 comporte une planche par livre. Ces 10 gravures sont en lien avec des chapitres du livre qu'elles ouvrent, et auquel elles servent en quelques sorte de sommaire - il arrive que certaines figures soient présentes dans un autre livre.
Dans la colonne de gauche, le bloc "Relations avec d'autres documents du site" donne accès aux chapitres concernés.


L'arborescence

L'arborescence fonctionne comme une table des matières : elle rend visible la structure du corpus. Elle permet aussi d'atteindre l'édition, le chapitre ou la gravure voulus.
Le signe + déplie l'arborescence et donne accès au niveau inférieur.
> circuler dans le corpus via l'arborescence


Présentation des éditions

L'accès aux notices des chapitres et des gravures est également possible via la présentation de chaque édition, dans le bloc Sommaire.
> présentation de l'édition de 1567
> présentation de l'édition de 1581
> présentation de l'édition de 1612
> présentation de l'édition de 1627


Accès aux notices par les index

L'accès aux notices des chapitres est enfin possible via la page des index : le signe + à côté des valeurs fait apparaître les titres des chapitres qui comportent la valeur en question.
Cliquer sur le titre donne accès à sa notice.
> consulter les index




Comparer des documents

Le site permet de comparer les notices des documents (gravures ou chapitres) deux à deux. Les visionneuses sont placées en regard l'une de l'autre. Elles sont suivies des métadonnées des documents.

On appelle les documents par leur titre : une liste de résultats est proposée dès lors que vous tapez 3 lettres. Nous avons conservé la langue et la graphie originales des titres. Pour trouver les chapitres sur Jupiter dans les éditions de 1567 et 1581, il faut donc taper "ioue". Vous pouvez vérifier le titre du chapitre voulu grâce à l'arborescence.




Consulter les index

Les index présentent d'un seul regard les métadonnées fines établies pour le corpus d'essai. Ils permettent également de circuler dans le corpus en cliquant sur les titres des chapitres.
Voir la description des métadonnées ici :
     La bibliothèque du mythographe
     Les données mythographiques


     > consulter les index




Consulter le glossaire

Le glossaire est établi par le Prof. Takeshi Matsumura (univ. Tokyo) pour l'édition de 1627.

Pour chaque terme relevé, sont indiqués
- la nature et le genre ;
- l'étymologie dans le FEW ;
- le sens actuel ;
- chaque fois que nécessaire, s'y ajoute une comparaison avec les états antérieurs et/ou un commentaire.
Références du glossaire :



Lire le texte

Lire en mode image
L'ensemble du corpus est disponible en mode image dans les notices des chapitres, grâce à la visionneuse.

> accéder à la visionneuse via l'arborescence


La transcription
L'édition de 1627 sera intégralement transcrite et partiellement annotée.

Principes de transcription
Nous avons fait le choix de rester au plus près du système graphique de l'édition de 1627.

Nous respectons l'orthographe, la ponctuation et les graphies d'origine :
- abréviations ; 
- esperluettes ;
- italiques pour les citations ;
- usage du u/v et du s long/rond. Dans les deux cas, la répartition suit une logique aisément repérable. La graphie v est utilisée en début de mot, la graphie u en milieu et fin de mot. Cette répartition, qui, on le voit, suit une logique graphique et non phonique, est stricte : à ce jour nous n'avons pas repéré d'exception. Le s long, quant à lui, est employé en début et au milieu du mot, le s rond à la fin, en un usage qui correspond aux deux formes du sigma en grec. Cette seconde répartition connaît des exceptions. Le s rond est presque toujours employé  dans le mot devant le f, souvent devant le b et le h, parfois avant ou après le s long lorsque deux s se suivent.

En revanche, nous suivons les conventions actuelles pour l'usage des espaces. Nous avons introduit ou ôté silencieusement les espaces chaque fois que nécessaire. Le lecteur trouvera quelques exceptions dans le cas de mots agglutinés : nous avons considéré le phénomène comme une coquille lorsqu'il est présent en 1627 et en 1612.

Les notes marginales sont transcrites.

On signale les coquilles.


Accès aux transcriptions
La liste des transcriptions publiées est accessible via le lien ci-dessous.

> accéder aux transcriptions

L'accès à la transcription est aussi possible depuis les notices des chapitres, en cliquant sur la barre "Voir la transcription de cet item". 

> accéder aux chapitres via l'arborescence



Comment citer cette page

Équipe Mythologia, "Explorer le site"
Site "Natale Conti, Mythologia, 1567-1627 : un laboratoire éditorial"
Consulté le 26/11/2022 sur la plateforme EMAN
http://www.eman-archives.org/Mythologia/explorer
Page créée par Équipe Mythologia